Noir, c’est noir

Ce site n’est qu’un prétexte pour l’auteur pour exprimer sa douleur et pour constater que ses suppurations nauséabondes ne cessent de s’épancher sans jamais ni se tarir ni lui permettre d’assainir les multiples cavités qui lui criblent le mental. C’est une décharge émotionnelle, une écriture thérapeutique monothématique mais sans message d’espoir, sans solution. Ce site est l’expression pensée d’émotions tellement tristes qu’aucune expérience de vie agréable n’est rendue possible. La tristesse est le symptôme d’une atteinte cognitive empêchant toute gratification, notamment dans le domaine relationnel et social. Une vie passée à côté de son tombeau, à en sentir ses influences, sa noirceur, son appel. C’est aussi irrémédiable que la mort qui nous attend tous à la fin de notre existence, sauf que chez certaines malheureuses personnes comme moi, cette mort se fait déjà sentir bien avant son arrivée à l’heure. Je tiens à avertir que rien de ce que j’écris ni écrirai n’aura un sens bien défini. Il s’agira de raisonnements circulaires, échappatoire au malaise constant que je ressens depuis ma tendre enfance.

Je pense qu’il s’agit d’un des seuls thèmes d’écriture qui ne présentent aucun intérêt naturel. Il veut décrire des états d’âme tristement réaliste, difficile et sans issue. Se plonger dans l’univers d’un damné mental, c’est comme tenter l’expérience de nager dans un étang boueux, ou de boire l’eau d’une cuvette de WC publics. Rien n’est plus rebutant que de s’apporcher de ce qui est condamné à disparaître plus rapidement que le reste. J’appartiens à l’univers de la tourmente et de l’ennui, de la maladie psychique dégénérative, de l’atteinte irrécusable des fonctions exécutives, de tout ce qui distingue l’homme de l’animal ou de la brute épaisse. Tous les patients atteints de troubles bipolaires, schizo-affectifs, de schizophrénie, de troubles de la personnalité sévère, de troubles autistiques, de démences de type Alzheimer, fronto-temporale, maladie de Pick, de dépressions chroniques, d’anxiété généralisée, de toutes ces maladies diaboliques car incurables et détruisant toute la dignité de leur victime.

Si d’autres personnes atteintes de maladies psychiatriques avec répercussions mentales dégénératives veulent me faire part de leur expérience, c’est volontiers que je suis ouvert à l’expérience.

Et je ne sais comment poursuivre..

Voici quelques liens vers mes premiers articles:

Itinéraire d’un papa mal foutu: https://bipolardisorder618992800.wordpress.com/2019/04/03/itineraire-dun-papa-mal-foutu/

Destination finale: https://bipolardisorder618992800.wordpress.com/2019/04/02/destination-finale/

Vie d’un bouc-émissaire: https://bipolardisorder618992800.wordpress.com/2019/04/01/premier-article-de-blog/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close